fbpx
  • Nataly CarboneCinq choses à savoir pour tous ceux qui arrivent dans le secteur minier

    Nous approchons du Congrès ICM à Montréal (28 avril – 1er mai). Alors que nous allions réserver notre kiosque, mon équipe et moi avons pris le temps de réfléchir sur les dangers auxquels les mineurs canadiens sont exposés — spécialement ceux qui débutent dans ce secteur.

    Mining Vehicles with Anusl A101 Fire Protection Systems

    Une vaste portion du travail que vous faisons vise l’industrie des mines et ressources minérales. Par sa nature intrinsèque, l’exploitation souterraine présente un patron unique de dangers pour la sécurité, qui diffère complètement des autres secteurs. Certains d’entre eux, telle l’instabilité du terrain, sont inhérents au milieu, alors que d’autres sont amenés par la complexité des procédés miniers. Alors que les sites miniers creusent toujours plus profondément sous terre et s’étendent, les risques augmentent alors que de graves blessures, la mort ou des maladies peuvent survenir s’ils ne sont pas gérés correctement.

    Ceci dit, l’exploitation minière est une activité riche en défis et le Canada possède une industrie minière florissante qui rapporte des dizaines de milliards de dollars à l’économie chaque année. Avec plus de 3000 fournisseurs d’équipements et services et une production de plus de 60 minéraux et métaux, le Canada se classe troisième au rang des plus importants producteurs miniers au monde. Le secteur des mines et minéraux emploie environ 370 000 Canadiens et constitue un terrain novateur rempli de défis pour y faire carrière.

    Alors si vous songez à une carrière dans le secteur minier, ou si vous désirez simplement en savoir davantage sur la sécurité dans ce secteur unique, voici cinq outils essentiels à connaître pour tous ceux qui débutent dans l’industrie minière.

    No 1 – Extinction d’incendie pour véhicules

    Le risque d’incendie représente l’une des menaces majeures à la sécurité minière. Le carburant diesel, la graisse, les matières combustibles et les liquides/gaz inflammables, en présence de sources d’ignition telles la chaleur, l’énergie électrique ou mécanique, contribuent au risque d’incendie dans les mines. Ces dernières étant généralement situées en région éloignée et dans des sites souterrains difficiles d’accès, les services de protection incendie sont extrêmement limités. Pour surveiller tout risque de feu dès le début, il est primordial de faire installer un système d’extinction d’incendie non seulement sur les véhicules souterrains, mais aussi pour l’exploitation à ciel ouvert.

    Les systèmes d’extinction d’incendie s’installent dans les véhicules et unités mobiles, comme dans les équipements stationnaires, avec la capacité de détecter et d’éteindre les feux sans aucune intervention humaine. Un système d’extinction d’incendie fiable et bien entretenu est crucial pour protéger les travailleurs et l’équipement tout en assurant les délais de production prévus. Ces dernières années, ces systèmes se sont complexifiés en terme d’efficacité.

    No 2 – Suivi du personnel, des véhicules et des biens

    Les sites miniers, vastes et en expansion, couvrent souvent des centaines de kilomètres et emploient des centaines de travailleurs. Dans ces lieux éloignés et dangereux, il est primordial de connaître l’emplacement en temps réel des travailleurs miniers et de leurs équipements, en cas de situation d’urgence. Avec la possibilité de suivre et gérer tout ce qui est important dans votre site minier, vous assurez non seulement la sécurité, mais aussi le maintien de la productivité.

    Les systèmes de suivi sont offerts avec gestion en temps réel par Wi-Fi et RFID (identification par radiofréquence) (pour plus d’information, visitez notre filiale Northern Light Technologies).

    No 3 – Systèmes de communication et de données

    Pour suivre les biens et les travailleurs, il faut un réseau sans fil et un outil de gestion informatique pour gérer les données de zone, de temps et de biens. Parmi les outils disponibles, les logiciels Digital Mine Software de NLT peuvent aussi être utilisés pour suivre les données de production d’équipement, de surveillance environnementale, d’alarmes et bien d’autres. Vous devez non seulement pouvoir suivre vos travailleurs et vos biens, mais aussi pouvoir communiquer avec eux. Comme le travail en milieu souterrain pose des défis pour rester en contact avec les travailleurs, VoIP est rapidement devenu la méthode de communication de choix pour plusieurs sites miniers avec l’arrivée de ses réseaux numériques.

    No 4 – Protections respiratoires

    Selon les CDC (Centers for Disease Control and Prevention, aux États-Unis), les «mineurs risquent de développer des maladies pulmonaires appelées pneumoconiose en raison de leur exposition continuelle à des contaminants aériens comme la silice, et les mineurs exposés aux gaz d’échappement des moteurs diesel ont un risque accru de décès suite à un cancer des poumons.» Les concentrations de contaminants ambiants respiratoires présents dans un site minier étant élevées, il est essentiel de protéger les travailleurs de l’air contaminé par des appareils de protection respiratoire adéquats.

    Alors que la plupart des gens pensent au «masque à filtre de papier» ou N95, lorsqu’ils ont besoin de protection respiratoire, il existe en réalité une vaste gamme d’appareils de protection respiratoire sur le marché. On doit non seulement choisir le type de masque, mais aussi les cartouches et tenir compte du débit d’air, selon le type de risque rencontré.

    No 5 – Détection de gaz et qualité de l’air ambiant

    Les besoins en détection de gaz varient grandement selon le type d’activité minière. Certains des risques possibles incluent les contaminants émis par traitement au jet de sable, le méthane s’échappant des bancs de houille, les gaz d’échappement des véhicules et ceux des opérations de forage. Étant donnée la diversité des secteurs miniers au Canada, plusieurs de ces facteurs peuvent entraîner des problèmes de qualité de l’air. La détection de gaz doit être spécifique aux risques présents, et vous pourriez avoir besoin de différents types d’appareils respiratoires pour protéger vos travailleurs. La ventilation des mines souterraines étant également importante, il faut non seulement détecter et mesurer les gaz dangereux, mais aussi les débits d’air, la chaleur et l’humidité.

    Vous avez donc maintenant les cinq éléments clés, qui ne sont que la pointe de l’iceberg. Si vous assistez au congrès de l’ICM, n’oubliez pas de visiter notre kiosque (no 822) pour voir comment Levitt-Sécurité peut vous fournir tout ce dont vous avez besoin pour votre sécurité sur un site minier !


    TAGS

    asset tracking mining vehicle fire suppression

    Nataly Carbone | Directrice, programmes marketing et événements